Fishing river! Une affaire d'heures...

Aujourd'hui une bonne partie des
pêcheurs est limitée à des déplacements « express » et il n'est
plus possible d'envisager des sessions de plusieurs jours de par
leurs emplois du temps très chargés: travail, scolarité, vie de
famille, raisons personnelles et j'en passe. Il faut donc se
contenter d'une journée ou bien même parfois de quelques heures de
pêche. Mais voilà, la plus part d'entre nous n'osent pas aller
tremper leurs lignes de crainte de repartir bredouille.
Il existe des moyens très simples et
efficaces pour réaliser de véritables cartons ! Quelques principes
de base sont primordial dans cette pêche et à respecter d'urgence
tant sur les appâts, les montages,  et bien évidemment la
localisation des poissons. Une bonne observation est néanmoins
nécessaire !

 

L'approche en elle meme...

Pour
ce genre de partie de pêche, je me dirige très souvent vers la
rivière personnellement sur une rivière assez fantastique qui est «
La Mayenne ». En effet il est possible d'avoir des résultats si le
nombres d'étapes est respecté à la lettre. Très souvent j'essaie
de récolter plusieurs informations aux côtés de pêcheurs locaux
concernant les heures de passages des carpes, les postes souvent très
sollicités, le cheptel et différentes choses qui pourrais m'aider
dans ma pêche. Etant très limité en temps, je me dirige donc vers
des postes où le poissons se situe déjà, tels des retenues ou
poissons qui stagnent sur un spot alimentaire naturel. Il faut le
savoir me direz-vous, oui mais pour cela il suffit d'y passer un peut
de temps avant de lancer ses lignes au petit bonheur la chance.
Toujours équipé de ma canne avec mon marqueur/sondeur j'exploite
différents spots susceptibles d'être productifs. Il m'ai déjà
arrivé de lancer 150 à 200 fois mon marqueur pour trouver une tâche
pour tout vous dire ... Je prospecte également les moindres recoins
où il serais bon d'y trouver des fouilles, des remous, des sauts, …
J'ai souvent remarqué que ces zones étais proches d'obstacles comme
arbres immergés, rochers, buissons, etc … Beaucoup d'entre-nous
jettent les cannes de suite en espérant toucher un fish et ne
veulent pas exécuter cette étape de peur de perdre peut-être un ou
plusieurs poissons qu'ils auraient pût toucher. Je peux vous assurez
que cette démarche vous sera bénéfique pour la suite.

Simple but effective(Anglais)

Il
ne faut pas se casser la tête, une fois que votre approche aura été
effectué correctement, vous aurez établie le plus dur dans ce qu'il
vous restera à faire. Maintenant il faut se concentrer sur les
appâts, rien de plus banale que de prendre des billes. J'ai utilisé
la graine dans les débuts mais je me suis vite rendu compte que le
blanc est très souvent le premier sur le coup et ravage
inévitablement l'amorçage, c'est sûr, les carpes viendront après
mais ici on veut une pêche direct, c'est-à-dire une pêche où les
carpes sont présentes les premières. C'est pour cela que je me
dirige exclusivement sur des bouillettes. Après j'aime sélectionné
les billes assez réactive une fois entrées dans l'eau, faut que ça
diffuse ! Avec une petite préférence pour les coloris jaunes ou
verts ! Je privilégie des arôme assez puissants fruités ou meme
carnés … J'incorpore également dans mon amorçage du Nutry pellet
qui aura pour but de diffuser extremement vite ses attractants et de
créer une véritable tâche alimentaire sur mon coup. Tout cela
nappé de « Soak Particule Tuna » pour rehausser le pouvoir
olfactif et surtout attractif. Sur la Mayenne, j'amorce souvent
environ 1,5Kg la veille au soir et pêche le lendemain toute la
journée, lorsque je n'ai pas le temps auparavant, j'amorce dès mon
arrivé sur le poste le matin même avant ma pêche aux alentours
d'un kilo d'appâts. Rien de bien sorcier, je dirais même
relativement simple.

Pour
l'eschage … pas de complications, une bouillette identique à
celles d'amorçage viendra se positionner sur mon piège, on pourra
en plus de ça rajouter une petite pop-up pour équilibrer un
montage. Une erreur qu'il ne faut pas commettre est celle d'amorcer
avec une bouillette d'un parfum et de pêcher avec un appât d'un
autre arome. Certains ne seront pas d'accord avec moi je le sais mais
beaucoup d'entre nous ont observé une mauvaise réaction des carpes
face à cette présentation (je parle  ici pour la Mayenne). Elles
pourrais se méfier et délaisser notre piège sous crainte pour
nous, de ne voir aucun fish sur le tapis, ce qui serais bien dommage

!

Un
conseil que je peux vous donner, soyez d'une précision irréprochable
dans votre amorçage et également dans le placement de votre
montage, il est donc impératif de connaître la nature du fond et sa
topographie. On adaptera nos montage en fonction, j'utilise au
maximum 3 montages différents dans cette partie de pêche. Des
hameçons extremement piquant pour limiter les décroches au maximum
de type BIG CARP River, ou les Korda Wide Gape X que je trouve très
bon également. Premièrement un bon vieux classique de notre pêche,
le noeud sans noeud; il fera l'affaire doter d'une tresse gainée
type BIG CARP Combi-Link River en 35Lb avec une longueur de gaine
dénudé pour permettre une bonne pivotation de notre hameçon.
Deuxièmement, j'utiliserais un KD-Rig suivi d'un bas de ligne en
tresse assez souple d'environ 25Lbs pour les spots assez dégagé
type haut-fond propres. Et pour finir,  un blow back rigs avec une
petite gaine thermo-rétractable sur la hampe de l'hameçon pour
donner un effet « bent-hook » ou encore un snowman pourra nous
donner une bonne présentation pour nos chers cyprins, cela doté
encore d'une tresse gainée. Pour ces trois types de montages peu
importe l'importance d'un clip plomb ou l'utilisation d'un in-line, à
vous de juger comme vous le sentez et surtout comment vous le désirez
! Je recommande une tête de ligne en leadcore au minimum de 1M ou en
fluorocarbone comme l'Armure Leader de chez BIG CARP choisi en 60/100
d'environ 5M pour être « protégé » des postes très encombrés
avec des arbres immergés, des rochers sur les lesquels pourrais se
trouver du dreissènes, des moules, … Maintenant à vous de choisir
suivant la nature du fond de votre poste !

Et
c'est parti … !

Nous
voilà à la belle saison estivale, après une semaine de cours très
chargé et un emploi du temps du samedi remplis par le sport, je
décide de partir à la pêche le dimanche. Heureusement pour moi,
j'ai pus aller sonder et amorcer le samedi soir, ce qui n'est que
mieux pour ma future pêche … Jour J, je pars aux environs de 7h45
pour être sur le poste vers 8 heures. Je commence par observer mon
terrain de jeu dès mon arrivée. Je peut remarquer un saut qui vient
troubler la surface de l'eau en plein sur mon coup, et puis un autre,
… sa me met déjà dans une confiance total. Pêchant à 3 cannes,
je préfère exploiter au mieux cette zone plutot que de pêcher «
moyennement » à 4 cannes. Je dis bien moyennement pour essayer de
ne créer une pression moins importante sur les poissons. Je place
donc mes 3 lignes sur les spots amorcés la veille que j'ai pu me
souvenir suite aux repères naturels (souches, rochers, …). J'y
adjoint une poignée de bouillettes par cannes en guise de rappel.
Toujours beaucoup de sauts mais le temps commence à se faire long.
Il est bientôt midi et toujours aucun poisson n'est venu me rendre
visite. J'avais pu comprendre auparavant par d'autres « carpistes »
que les carpes passaient souvent sur le coup entre 12h et 14h. Chose
qui ne trompe pas, j'enregistre mon premier départ à 12h05, une
belle commune viendra rejoindre les mailles de mon épuisette,
j'observe une piqure très propre et sans chichi comme j'appelle ! La
séance de pesée est faite et juge ce fish à 6Kg. Une petite photo
et hop ! Mais voilà que je remet cette carpe à l'eau et la canne de
droite s'emballe à son tour! Je prend contact et une petite miroir
de 5,5Kg vraiment magnifique viendra se joindre à moi. Voilà qui
est fait, 2 poissons en moins de 15min, objectif réussi mais je vais
pas en démordre et, je vais  essayer de capturer d'autres carpes. Je
replace mes cannes et balance 2 petites poignées de bouillettes et
de Nutry Pellet pour ne pas changer. Sa se calme mais elles sont
toujours là, en effet mon détecteur s'enflamme vers 14h30, je prend
contact rapidement mais se poisson me donne du fil à retordre, des
rushs de fou me fait plier la 3Lbs avant de rentrer dans l'épuisette.
Et quelle poisson ! Une belle miroir tout en longueur de couleur très
sombre que je vient d'attraper et la pesée m'indique 15,2Kg ! YESSS
! Un moment extraordinaire de capturer un tel poisson sur une rivière
de cette taille. Voilà une pêche qui s'achève sur les chapeaux de
roues pour moi, 3 carpes avec la cerise sur le gâteau dans une
petite journée de pêche.

En
espérant avoir pu vous éclairer dans vos prochaines pêche, c'est
avec un peu d'attention et d'observation porté à cette technique
que l'on peut toucher quelques carpes pour notre plus grand bien !


Au plaisir un jour au bord de l'eau !

Jordan...

 

 

 



12/11/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres